jeudi, septembre 01, 2005

Reponses au questionnaire:lescinq saveurs de mon enfance

Il faut vous dire que chaque annee,apres la naissance de ma petite soeur mes parents m'envoyaient deux longs mois chez mes grand-parents dans le fin fond de la Haute Loire,dans un hameau perdu!
Des le debut des vacances,un matin avant l'aube c'etait le grand depart,mal reveillee,nauseuse,le skai des sieges de la voiture familiale me soulevait le coeur.Quittant le sud par la nationale 7,il nous fallait passer ensuite par l'Ardeche et la,on s'arretait enfin... dans la meme boulangerie,au pied du col de la Chavade,chaque annee mon pere achetait UNE POGNE que l'on mangeait dans la voiture,il n'etait pas question de s'arreter longtemps!Cette sorte d'enorme brioche au levain,au beurre, parfumee tres legerement a la fleur d'oranger, embaumait la voiture ...et le soleil se levait!
A peine arrivee,mon arriere grand mere m'avait prepare un bol de lait de la traite du matin,elle y avait ajoute quatre gouttes de presure et fait un signe de croix au dessus du bol...elle le placait dans le four eteint,et a quatre heures sur l'escalier je me regalais de ce LAIT a peine CAILLE,plusdoux et onctueux que tous les yaourts et fromages frais d'aujourd'hui...
Ma grand mere,elle, dans la meme poele noire -que l'on ne lavait jamais,mais qu'on essuyait avec du papier journal- faisait rissoler de delicieuses RATES petites pommes de terre que mon grand pere avait cultivees...accompagnees traditionnellement d'une Reine des Glaces une salade croquante d'un joli vert tendre...
Il faut maitenant que je vous parle de ma grand -tante affreuse femme,grosse larve edentee,dont les grains de beaute!!!piquaient lorsqu'il me fallait l'embrasser le dimanche apres la messe...mais qui m'avait achete chez le meilleur patissier du village le plus merveilleux des CHAUSSONS a la CONFITURE d'une legerete incroyable!
Legerete que n'avait pas le PATE aux POIRES qui marquait la fin des vacances Ce gateau qui avait demande tant d'efforts,qui etait dore ,qui promettait bien des delices par son parfum de poires sauvages...chaque annee j'esperais un miracle...mais non...lourd et peu gouteux il etait decevant..aujourd'hui je saurais tirer le meilleur de ces petites poires...Ce fameux pate signait la fin de cet exil puisque c'etait le dessert du repas des retrouvailles..On venait enfin me chercher!
Quelques souvenirs lointains et des saveurs nostalgiques...

5 commentaires:

Adeline a dit…

Belle r�ponse � ce questionnaire, et le bol de lait caill� est tellement beau, tellement �mouvant... Pfff c'est beau les souvenirs et les objets qui vieillissent en m�me temps que ceux qui les aiment !

Adeline a dit…

Quant � la pogne, elle me fait sacr�ment envie... Tu �cris superbement !

Moukmouk a dit…

D�cid�ment, il n'y a pas d'ours dans ta maison... les gestes brusques de l'animal ont l'habitude de tout casser. Un bol de 40 ans, j'en ai pas dans ma maison.

Del4yo a dit…

Oh merci, c'est beau comme du Pagnol ta reponse!

Je suis contente de t'avoir demande!

chamamy a dit…

Adeline> Bienvenue dans mon jardin
Meci pour le compliment :)
Moukmouk>Mes felins sont plus adroits mais sans doute moins confortables ;)
Del4yo> tu me flattes :) et j'ai bien aime l'ecrire!