samedi, avril 08, 2006

Velue


9 commentaires:

zydeco a dit…

On a des chenilles un peu comme celle-l� en Louisiane au printemps, mais elles sont tr�s v�n�neuses si tu les touches (3 semaines d'antibiotiques), est-ce que celle ci est dangeureuse aussi?

orange_drenka a dit…

meuuuuuh non elle peut pas �tre m�chante quend m�me elle est kro kro meugnonne

chamamy a dit…

zydeco>Ici je n'ai photographie qu'une chenille isolee,habituellement elles vont en procession et sont tres urticantes
Certains animaux peuvent y laisser un bout de langue s'ils s'approchent de trop pres.....
orange_drenka>helas,il faut resister � la tentation de la caresser ;)

zydeco a dit…

Alors elles se ressemblent vraiment...;-) effectivement il y en a generalement de vrais cort�ges au pied des arbres, j'en ai beaucoup dans mon all�e et sous l'abri des voitures...

Moukmouk a dit…

C'est pour cela que les oiseaux ne les mangent pas? elles ont surement un ennemi naturel... Sais-tu le nom de la chose?

chamamy a dit…

moukmouk>il y a peu j'ai entendu que seuls les coucous les mangeaient..
Sinon ce sont les chenilles du Bombyx Pitiocampe,elles font des nids spectaculaires en soie blanche aux extremites des branches de pin dont il est difficile de se debarrasser et meme il est difficile de les bruler

Roger a dit…

On l'appelle aussi "La Processionnaire du Pin"

chamamy a dit…

roger> oui ce sont bien elles!
De pres elles sont belles mais leurs poils sont tres allergisants.

Marguerite a dit…

Matin de P�ques mouill�. La maisonn�e sommeille. Je ne r�siste pas � te faire ce " coucou " qui te trouvera � ton retour.
J'ai ce matin feuillet� le suppl�ment t�l� du "Parisien" et bien m'en a pris.
La rubrique " Animaux " parle du coucou. Tu sais, Chamamy, que cet emplum� me plait, d'abord parce qu'il pond dans le nid des autres et ensuite parcequ'il a donn� une sympathique onomatop�e.
Quel rapport avec les processionnaires ?
" Le coucou gris se nourrit beaucoup de chenilles couvertes de piquants, telle la fameuse processionnaire du pin qui ravage les conif�res. L'oiseau a donc son utilit�, car, avec le r�chauffement du climat, les processionnaires remontent dans le nord et envahissent des r�gions qui jusque l� n'�taient pas touch�es. Quand un coucou avale des chenilles velues, les poils piquants de ces derni�res se plantent dans son g�sier et finissent par le tapisser enti�rement. A ce stade, l'animal crache toute la peau de son estomac - qui ressemble alors � de la fourrure. Apr�s ce rejet, il est de nouveau pr�t � se gaver d'insectes urticants...."
Pouah ! Le lire, c'est rien, mais le taper ! J'en suis malade ! Faut-il que je t'aime !