vendredi, mai 19, 2006

Dedans-dehors


4 commentaires:

a n g e l a dit…

c'est de la torture mentale là quand même.


pas que je ne puisse pas en manger, juste qu'ici si tu veux qu'elles soient bonnes comme chez toi, ou dans l'allée de ma tante, à Apt, il faut payer un prix de folie. Et même, c'est pas pareil que de les manger sur l'arbre.

Cergie a dit…

Alors là, je préfère ne rien dire et m'en aller. D'abord, parce que je suis trop jeune pour un pareil spectacle ensuite parce qu'il y en a (mais pas moi bien sûr), qui vont encore avoir l'esprit mal placé et voir je ne sais quel symbole castrateur avec ces 2 demi cerises et cette belle tige.

jeune pichou a dit…

Ma foi, nous avons là l'exceptionnelle conjonction d'un phimosis et d'un elephantiasis. Mesdames, vous voilà bien vengée de toutes les remarques sexistes que vous devez subir à longueur de journée.

chamamy a dit…

Angel>Viens chez moi... :)

Cergie>C'est vrai qu'après le piège des iris...
mon inconscient aurait-il parlé ? :))

Jeune Pichou>Vous voilà bien savant sur les choses de la vie! :)