jeudi, septembre 28, 2006

Bleu

12 commentaires:

Anouschka a dit…

et tu l'as apprivoisée, encore une fois ;)

Olivier a dit…

Je ne connaissais pas cette fleur, merci et bravo pour la photo

Cergie a dit…

La chicorée est habitée par une belle araignée blanche...
C'est joli ce bleu, pourquoi dit on qu'on a du bleu à l'âme?

Demain, je vais voir un autre animal,
Je rends visite à la Cigale
A Pigalle.

mademoiselle P a dit…

l'araignée... j'aime la petite araignée sur le pétale!!!

Reflex a dit…

Tant de bleu... Quel beau bleu, et l'araignée crabe, quel contraste :)

Daniele Marioli a dit…

Bellissime!
Your last photo are very pretty!!
Compliments!!
Ciao!!

Marguerite a dit…

Ah ! j'ai vérifié: la chicorée se mange ! (Et non pas seulement se boit au petit déj): boutons marinés, pétales en salade (éliminer les parties vertes), la grosse racine grillée -> substitut de café (aha!) et jeunes racines = substitut de légume.
Donc moralité: préfèrer l'original au substitut !
Sauf pour décorer la salade...

Imparfait présent a dit…

C'est marrant, c'est donc avec cette plante à fleur bleue que l'on soignait la jaunisse dans le temps...

Cergie a dit…

Bonjour ma petite chatte.
Tu m'as dit que j'allais te manquer, et c'est toi qui me manques...

chamamy a dit…

Anouschka, des trésors de patience j'ai déployés pour l'approcher!
méchante moqueuse ;)

Olivier, tu l'as sûrement vue sur les talus des routes en cette saison :)

Cergie, tu t'encanailles? ;)
Du bleu à l'âme...comme un petit hématome arc en ciel?

Mademoiselle P, une petite boucle d'or accrochée à la corolle... ;)

Reflex, il y a beaucoup de bleu en ce moment sur les blogs...est ce un signe?

Daniele Marioli, *-* Merci

Lucie Marguerite, T'es fâchée avec l'amie Ricorée?

Imparfait Présent, et oui,une alliée du foie ;)

Cergie, je reviens en Chevrolet....mais vu l'état du cabriolet.... ;)

Reflex a dit…

C'est vrai, c'est vrai, beaucopu de bleu dernièrement, peut être c'est un signe de perception extrasensorielle collective ;)

Cergie a dit…

Je me suis remise comme au tout début.
Mais, tu n'avais rien à craindre: j'étais revenue te voir, et j'étais toujours aussi tendre avec toi, non ?

Il y a des moments dans la vie où il faut tourner une page, comprends moi.

Bisous, et à demain.

Lucie