dimanche, décembre 10, 2006

Pyracantha

8 commentaires:

Cergie a dit…

Très joli et appétissant, on dirait une coupe de petites pommes (les baies de buisson ardent ou de cotonéaster sont les pommes des oiseaux pour de vrai au fond)

J'ai essayé de photographier des baies de houx Elles sont floues: le rayon de soleil est furtif aussi en ce moment sur le houx Alors il va falloir que je tente encore le coup une autre matinée ensoleillée

J'en ai marre, je croyais en avoir fini avec les filles pas faciles et je remets ça avec le houx, Heureusement que mon coin de jardin est moins loin que le hameau de cergy !

Anonyme a dit…

aïe.. j'adore... ces régimes somptueux offerts aux doigts et aux yeux curieux sont un festin visuel pour les regarder dans le lointain

Marguerite a dit…

"Il n'y a pas de rose sans épine", c'est pas vrai d'ailleurs, par contre je crois pas qu'y ait des pyracanthas sans épines

chamamy a dit…

CERGIE, un vrai garde manger pour les petits oiseaux que couvent d'un œil faussement endormi mes terribles chasseurs !
Je n'ai pas houx :(

MADEMOISELLE P, t'as raison ça pique!!! :)

LUCIE MARGUERITE, tailler les pyracanthas....c'est un cauchemar!
Je n'en ai qu'u buisson pour les oiseaux ;)

Cergie a dit…

Tu sais que les souvenirs sont trompeurs Regarde tes belles baies, si tu ne les avais immortalisées par cette belle image dimanche, tu pourrais oublier demain comme ton arbuste était beau
Ca me fait ça dans mon jardin, c'est pour cela que je suis contente d'avoir ce blog "jardin de marguerite" Je regarde les roses, et je pense "OH comme c'était beau ! Je ne m'en souviens déjà plus, et pourtant c'était hier..."

De beaux moments on en a TOUJOURS, ils n'ont pas toujours été immortalisés Les SOUVENIRS de ces moments ne sont là que si on les a entretenus

Ma fille aimerait bien qu'on arrête de parler de son coté garçon manqué, Moi j'ai un souvenir (deux en fait que je te raconterai) que j'aimerais qu'on arrête de me seriner
Comme si on devait toujours, toujours, payer les même bétises, toujours, de l'enfant qu'on était à 5 ans
Et oublier tout le reste...

C. a dit…

On était encore une fois ensemble sur ton blog, quelle coïncidence !

Marguerite a dit…

Il faut que tu aies un houx !!!
Un jardin du midi sans houx !!!

C'est pas un jardin

Je dis ça, mais mon houx, on me l'avais mis en pension: c'est celui d'un petit garçon qui devait déménager, le houx était tout petit Et quand j'ai voulu le redonner, on m'a dit de le garder car il en avait un autre Le petit garçon, il a 24 ans maintenant, alors tu imagines comme le houx est grand, il va falloir l'étêter d'ailleurs

chamamy a dit…

CERGIE, Raconte,je serai discrète ;)
Tu as raison ,pour mon jardin lorsque je regarde les archives il m'arrive d'être émerveillée et surprise ;)
Pour les souvenirs que les autres gardent de nous...c'est parfois difficiles de combattre l'image ressassée qui nous colle à la peau même cinquante ans plus tard :(

LUCIE MARGUERITE, un houx d'adoption,c'est une belle histoire d'amour un peu piquante :)
Ca pousse lentement je crois....