jeudi, février 22, 2007

Tirez la porte...

4 commentaires:

Cergie a dit…

On peut parler d'un déplacement homothétique ?
En tout cas j'aime beaucoup

Nathalie a dit…

En contraste avec la chaleur du bois ouvragé, la lourde porte s'ouvre sur le froid du dehors. Les arbres sont nus, c'est encore la lumière d'hiver. Mistral ?

Michelle Bialowas a dit…

Your work is always so enjoyable.

chamamy a dit…

CERGIE, pourquoi pas...
moi je n'y voyais que l'attrait de la lumière après la sombre fraîcheur de chapelle

NATHALIE, ce jour d'hiver était un jour printanier sans un souffle de vent,seuls les branches nues nous rappelaient que nous étions en février...

MICHELLE BIALOWAS, merci de ta fidélité :)