lundi, mars 19, 2007

Sur le sable


Je cherche toujours la corneille de Cergie
Elle est passée par ici

10 commentaires:

p'tit loup a dit…

Hihihihi ! Meu non ! C'est des traces de moi ! Je suis passé avec des échasses, et la preuve la ligne à coté c'est ma queue qui l'a faite ! Pace que elle m'énerve ma queue, elle traine tout le temps...
Et si vous regardez bien la queue, je la porte à gauche...

Cergie a dit…

Bigre ! Que d'hommes et de femmes mobilisés au service d'une aussi importante affaire ! Merci d'avoir répondu présente chamamy !
C'est une belle photo, (j'adore les trois triangles et les deux beiges <- l'éclairage) bien nette, et comme les indices n'ont pas été du tout abîmés, qu'ils sont bien mis en relief par un éclairage impec, le commissaire Pichou va pouvoir tirer des conclusions sans problème.

Les lumières de Moukmouk seraient très utiles. Je n'ai pas réussi à savoir si les corneilles se déplacent en marchant ou en sautant. Je pencherais ici pour un échassier marcheur... Enfin dans le doute nous ne pouvons écarter aucune hypothèse

Un élément à charge est le déplacement sur l'arête. Ma corneille alsacienne aime les arêtes (de toit) Et j'ai lu qu'il y a des corneilles de rivage dans certaines régions qui se nourrissent de petits poissons et de crustacés. Mais comme élément à décharge, j'ai aussi lu que la corneille ne migre pas et se déplace sur de très courtes distances

J'en déduis que si corneille alsacienne il y a, elle a dû se déplacer en prenant la voie du Net

chamamy a dit…

P'TIT LOUP, t'as le museau un peu court ,on parle de chien loup,mais de chat loup....j'crois pas....
Donc c'est toi qui trainait,ne serais tu point le célèbre Dahu?
Je te promets de garder le secret Chhhhhhhhhuttt
Et la corneille elle est où, la corneille?

CERGIE, je ne suis sûre de rien,à quatre pattes le nez dans le sable,en plus le mistral se lève! ;)

Imparfait présent a dit…

Ah! tiens, du sable. J'ai envie de vacances.
Ici il se remet à neiger...
Alors.

Maxime a dit…

C'est bien Cham' tu es sur la piste.

Maintenant, on va la reconnaitre facilement: Elle marche les pieds en dedans !

PS: très curieuse cette rupture dans le sable...

Moukmouk a dit…

Ce n'est pas une trace de corneille c'est certain. On voit presque toujours la trace du doigt opposé (la griffe derière, je dirais un limicole mais comme je n'ai pas d'échelle c'est bien difficile. Ça peut aussi bien être un héron garde boeuf qu'un bécasseau variable.

Les corneilles ne migrent pas dans les régions où elles peuvent se nourrir l'hiver, ici elles migrent. Et elles se déplacent en marchant et en sautant. Elles aiment bien se péplacer à petits sauts pour impressionner une autre corneille ou un voleur de proie, mais lorsqu'elles se croient seules elles marchent.

chamamy a dit…

IMPARFAIT PRÉSENT,aujourd'hui je vais rajouter une pincée de sable,ne va pas te plaindre si le mistral le fait tourbillonner dans tes yeux ;)

MAXIME, oui elle marche comme les mannequins sur les podiums,c'est une taupe modèle!

MOUKMOUK, je m'en doutais un peu,il faut donc que j'oriente mes recherches dans les terres au cas où la Corneille de Cergie viendrait visiter ses cousines occitanes ;)

p'tit loup a dit…

La corneille ? Euh ? Dans le ventre de Mère Grand ? Non ? Alors dans le ventre de moi ?

hpy a dit…

On l'aperçois un peu partout, la corneille voyageuse.

chamamy a dit…

P'TIT LOUP, ahhhh dans ton ventre!!!!et j'entends ton estomac qui craille ;)

HPY, bonjour à toi merci de ta visite :)
Cette corneille c'est un peu comme l'Arlésienne... ;)