jeudi, octobre 25, 2007

Un petit chemin qui sent la noisette

"Ce petit chemin... qui sent la noisette
Ce petit chemin... n'a ni queue ni tête
On le voit
Qui fait trois
Petits tours dans les bois"

Jean Nohain


9 commentaires:

Cergie a dit…

MAIS ! C'est mon petit chemin ! T'en souviens tu ? Le petit chemin de Boissy l'Aillerie !
C'est jeune Pichou qui l'appelle ainsi, c'est lui qui m'a dit qu'il y avait un champ de coquelicot au bout....
Je lui dois tant à ce petit chemin, des photos de coquelicot, d'orge, de ruches, de noix... ET ingrate, il y plus de trois mois que je n'y suis retournée....

Chamamy a dit…

CERGIE, ici il y avait trois jeunes vaches curieuses... ;)
Et j'ai pu voir un peu l'automne,le vrai, celui qui ensoleille les feuilles avant de les faire choir....

Marguerite a dit…

Trois génisses curieuses ?
La cascadeuse, toi et moi tu veux dire ?
Tu as des photos de nous ?

Sur le rocher, dans le Var, il y a des chênes blancs magnifiques et c'est le froid qui fait tomber les feuilles.
Sinon, ils restent jaunes puis beiges tout l'hiver...
A Noël 2006, ils étaient dorés, lorsque nous y sommes retournés en janvier 2007, ils avaient perdu leurs feuilles.


Salut !

delphinium a dit…

j'espère que ce n'était pas ma vache, parfois elle part sans rien dire et je ne sais pas du tout où elle va traîner, il faut savoir que je suis extrêmement jalouse...

Maxime a dit…

Décidemment, une belle région, le Champsaur, et tes photos lui rendent parfaitement justice. Trois ambiances différentes, et toutes trois également séduisantes.
Mais j'ai beau chercher, je ne vois pas de vaches. Serait-ce comme ces dessins d'autrefois, où il fallait trouver un animal caché dans les replis du dessin ?

zydeco a dit…

C'était pas Mireille et Jean Nohain??? je rentre de Los angeles ou les petits chemins sentent le brûlé. quelle cata!...

quel plaisir de voir ce havre de paix après ça!

best,

zyde

meerkat a dit…

Ouh, mais c'est mon petit chemin à moi aussi. Bien que le mien soit un peu plus encaissé. Et sur les talus poussent des floppées de primevères sauvages. Et à la place de vaches, il y a une madame sanglier qui traverse avec ses loupiots derrière. Ou un renard.
On ressent si bien dans ta photo cette impression de bien-être et d'apaisement quand la chance mène sur un chemin qui serpente sous la voute des arbres

Anouschka a dit…

La clairière se dévoile un peu, on ne peut que chantonner sur un tel chemin :)

Chamamy a dit…

MARGUERITE, quand je pense qu'on en a même pas une !!!
Reviens!!!!!!!!!!

DELPHINIUM, meuh non
La tienne a de plus belles cornes ;)

MAXIME, j'exauce ton vœu!

ZYDECO, heureuse de te revoir par ici
Tu restes à nouveau parmi nous?
Jean Nohain a bien écrit les paroles et Mireille la musique :)

MEERKAT, Un renard....
Tu me fais rêver!
Des sangliers...j'en ai eu dans mon jardin!!!!

ANOUSCHKA, chantonner et courir...il faisait un froid!!!!!