mercredi, août 12, 2015

Dégustation

Là butinent passionnément les Abeilles, très affairées dans l'ample collerette des étamines, qui les enfarinent de jaune. Leur persécuteur est au courant de cette affluence. Il se poste sous la tente rose d'un pétale pour lui hutte d'affût. Promenons le regard sur la fleur, un peu de partout. Si nous voyons une Abeille inerte, étirant pattes et langue, approchons-nous : le Thomise est là neuf fois sur dix. Le bandit vient de faire son coup ; il suce la trépassée.

Jean-Henri Fabre






6 commentaires:

Mine Derrien a dit…

Magnifiques macros ma mie !

Tous les "sujets" sont parfaits (y compris la thomise de tous mes tourments...).

Et la sauge de Graham est aussi fleurie à la maison.

Bisous orageux

mirovinben a dit…

Scène de crime joliment photographiée. L'araignée est très beurk avec sa pâleur mortifère.

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

Merci et bonjour que j'adore la sauge et cette bestiole est si heureuse puis il faut le dire
quel travail
gros bisous

Thérèse a dit…

J'ai déjà étudié le même phénomène mais tu as là des images Incroyables! Bravo!

ELFI a dit…

je connais bien ces bestioles qui se cachent sous les fleurs...et attaquent... joli photo!

Mine Derrien a dit…

J'aime beaucoup les souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre, c'est toujours plein d'humour.
A un endroit il parle aussi du hanneton foulon.

Et la thomise peut changer de couleur comme le caméléon...