samedi, février 10, 2007

Rapace


 

9 commentaires:

Imparfait présent a dit…

Il a l'air un peu triste.
Que lui est il arrivé?

Reflex a dit…

Magnifique! Ces oiseaux là sont impressionants. Joli cadre :)

Marguerite a dit…

Je ne sais pas pourquoi mais ce rapace diurne (reflex a pas pensé à la faire celle là alors je vais pas la laisser passer) me fait penser à ces grands singes dans les ZOos où à ce lion si triste du cirque Roger Lanzac, (double clin d’œil de connivence à imparfait présent ici présent).
Ton montagne est magnifique en effet avec cette ombre qui donne du relief à la photo ainsi qu'une marie-louise à l’envers. Et tu as réussi (comme toujours), un très beau portrait, une photo parfaitement nette et expressive.

Marguerite a dit…

Si j'écris à cette heure ci c'est à cause du décalage horaire: je suis partie rejoindre Moumouk sur sa banquise. C'est pourquoi je ne publierai pas demain

Nathalie a dit…

Si je faisais de l'anthropomorphisme, je dirais qu'il a l'air triste ou raleur.
Un titre humoristique s'impose !
Joli cadre, j'aime bien le choix du noir et blanc !

mademoiselle P a dit…

je suis très impressionnée pour l'expression du visage de l'oiseau :o on a toujours la tendance à anthropomorphiser mais comment ne pas faire ça? si on dirait que l'oiseau est trop pensif ou même un peu fâché ou triste...

Maxime a dit…

Quel regard, on le croirait humain... et pas très plaisant ! A mon avis, il a du mal à digérer son mulot.

Le traitement de l'image est splendide !

Olivier a dit…

superbe photo, moi je dirais qu'il est juste curieux de la personne qui prend la photo, comme certains enfants qui ne peuvent s'empecher de regarder le photographe.
Bravo pour la composition

chamamy a dit…

A TOUS,merci pour vos compliments ,je ne sais pas si je les mérite :)

IMPARFAIT PRÉSENT, il est à l'infirmerie donc en captivité...

REFLEX, il n'était pas très gros mais très fier

MARGUERITE, t'es reviendue?
Une Marguerite sur la banquise...t'as dû avoir du succès !
Eh oui ce rapace attend d'être remis en liberté....

NATHALIE, il est blessé...et je n'aimerais pas lui voler dans les plumes!

MADEMOISELLE P, ton empathie te fait tomber juste,il est tout cela à la fois dans cette volière. où il est encore en convalescence

MAXIME, je vais faire attention à ma souris :))

OLIVIER, ose le dire que je l'ai impressionné ;)